Brésil : les fuites confirment que Lula a été empêché de se présenter aux élections par une justice politique

, par  DMigneau , popularité : 0%

Brésil : les fuites confirment que Lula a été empêché de se présenter aux élections par une justice politique

Les responsables de l’enquête anticorruption " Lava Jato " (" Lavage express ") au Brésil ont manœuvré pour empêcher le retour de l’ex-président de gauche Lula au pouvoir l’an dernier, c’est ce que prouve l’enquête du journal indépendant " The Intercept ", sur la base de fuites explosives.

Le site d’investigation – cofondé par le journaliste américain Glenn Greenwald – a publié ses révélations après avoir eu accès à un grand nombre de messages privés échangés notamment sur la messagerie " Telegram " entre les procureurs et le juge Sergio Moro, chargé de " l’affaire Lava Jato ", et obtenus par « une source anonyme ».

Ce juge qui a empêché Lula de se présenter à l’élection présidentiel et l’a jeté en prison est devenu un « capitaine » de l’extrême droite une fois Bolosonaro élu président, …. son ministre de la Justice.

« Alors qu’ils ont assuré longtemps qu’ils étaient apolitiques et motivés par la seule lutte anticorruption, les procureurs de " Lava Jato " ont - en fait - comploté entre eux sur les moyens d’empêcher le retour au pouvoir de Lula et de son " Parti des travailleurs " »

Compte " twitter " de Lula

« De sérieux doutes sur les preuves de la culpabilité de Lula »

Ces échanges mettent en évidence une justice aux ordres, instruisant à charge pour piétiner les droits de la défense.

D’autres messages révèlent aussi que les procureurs avaient eux-mêmes « de sérieux doutes sur des preuves suffisantes de la culpabilité de Lula » dans l’affaire de l’obtention d’un triplex en " pots-de-vin " et qui l’a finalement envoyé en prison, pour huit ans et dix mois après une révision récente de sa peine. En effet, la condamnation est intervenue notamment sur la base d’un article de presse de " O Globo "… démontrant que Lula n’était pas propriétaire de l’appartement qu’il était censé détenir comme " pot-de-vin "…

Sa condamnation a empêché Lula, le favori des intentions de vote à l’époque, de se représenter à la présidentielle. Il n’a cessé de clamer son innocence. Cette " justice aux ordres " l’a manifestement empêché de se présenter à un troisième mandat, après ceux de 2003 à 2010, et ce alors que les sondages l’annonçaient largement gagnant.

Le journal " The Intercept " a répondu aux vitupérations du juge désormais ministre Moro, ne trouvant à reprocher aux journalistes que de ne pas… publier le nom de la source de ces révélations.

« Les archives obtenues par notre site sur le Brésil sont parmi les plus importantes de l’histoire du journalisme » « Elles contiennent des secrets explosifs sous la forme de " chats ", d’audios, de vidéos, de photos et autres documents » sur le procureur de " Lava Jato ", Deltan Dallagnol, le juge Moro et « un grand nombre de responsables qui continuent d’exercer une importante influence politique et économique au Brésil et dans d’autres pays  ».

« Nos reportages ne font que commencer »

Glen Greewald,

" The Intercept "

Source : https://www.initiative-communiste.fr/articles/international/bresil-les-fuites-confirment-que-lula-a-ete-empeche-de-se-presenter-aux-elections-par-une-justice-politique/

Retrouvez l’ensemble des investigations de " The Intercept " en ligne en cliquant ci dessous :

https://theintercept.com/series/secret-brazil-archive/

taktak

AgoraVox