Au bout d’un an, la ministre de la Culture Françoise Nyssen reconnaît un conflit d’intérêts avec l’édition

, par  DMigneau , popularité : 0%

Au bout d’un an, la ministre de la Culture Françoise Nyssen reconnaît un conflit d’intérêts avec l’édition

Après un an au gouvernement, la ministre de la Culture a fini par se souvenir de son ancienne profession. - ludovic MARIN / AFP

Dans un décret paru au « Journal officiel » ce lundi 9 juillet, la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, qui dirigeait auparavant la maison d’édition " Actes Sud ", se retire de la régulation économique du secteur de l’édition littéraire.

Il lui aura donc fallu un an pour s’en rendre compte.

Dans un décret paru au « Journal officiel » ce lundi 9 juillet, la ministre de la Culture Françoise Nyssen, issue de la maison d’édition " Actes Sud ", reconnaît que son ancienne profession lui pose un potentiel problème de conflit d’intérêts et se retire donc de « la régulation de l’édition ».

Concrètement, ce décret signé par le Premier ministre " sur la proposition de la ministre de la Culture " et relatif aux attributions de la ministre, retire à Françoise Nyssen trois domaines de responsabilité qui relèvent habituellement de son maroquin : " la régulation économique du secteur de l’édition littéraire ", " l’exercice de la tutelle du Centre national du livre " et, bien sûr, " des actes de toute nature relatifs " à son ancienne société, " Actes Sud ", fondée par son père et qu’elle dirigeait jusqu’à son entrée dans le gouvernement d’Édouard Philippe.

Le précédent Buzyn

Une clarification bienvenue, donc, dont on pourrait toutefois s’étonner qu’elle n’ait pas parue plus tôt nécessaire aux yeux de Françoise Nyssen.

Pour sa collègue de la Santé, Agnès Buzyn, dont l’époux dirige " l’Inserm ", le gouvernement s’était réveillé dès le 29 mai 2017, via un décret stipulant que " la ministre des Solidarités et de la Santé ne connaît pas des actes de toute nature relatifs à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale ".

Reste la question : qu’est-ce qui a soudain décidé Matignon à éclaircir la situation de Françoise Nyssen après un an ?

Curieusement, l’intéressée a réagi comme si… elle n’avait pas pris part à ce décret pourtant présenté comme ayant été pris " sur la proposition de la ministre de la Culture ".

" Une décision est tombée, j’en prends acte et ce qui m’importe c’est de continuer à faire. Je suis là pour faire ", a-t-elle ainsi déclaré à l’AFP, avec un enthousiasme manifeste…

Magazine Marianne