Attentat de Mogadiscio le plus meurtrier de Somalie : 276 morts et 300 blessés

, par  DMigneau , popularité : 31%

Attentat de Mogadiscio le plus meurtrier de Somalie : 276 morts et 300 blessés

Samedi 14 octobre, une attaque terroriste en plein centre de Mogadiscio a fait au moins 276 morts. - Mohamed ABDIWAHAB / AFP

L’attaque menée samedi 14 octobre vraisemblablement par le groupe " Al-Chabab ", affilié à " Al-Qaida ", a fait au moins 276 morts selon le dernier bilan officiel.

Le bilan des victimes de l’attentat islamiste qui a ensanglanté Mogadiscio, la capitale de la Somalie, samedi 14 octobre en milieu d’après-midi, ne cesse de s’alourdir. Ce lundi 16 octobre, selon un communiqué du ministère somalien de l’Information, cet attentat au camion piégé a fait au moins 276 morts et 300 blessés.

Toujours pas revendiqué, tout laisse à penser qu’il a été mené par le groupe " Al-Chabab " affilié à " Al-Qaida ". Cet attentat est le plus meurtrier jamais commis en Somalie. Le précédent le plus dévastateur, en octobre 2011, avait au moins fait 82 morts et 120 blessés.

Mohamed ABDIWAHAB / AFP

Samedi, en milieu d’après-midi, au carrefour PK5 situé dans le district de Hodan, une énorme explosion se produit devant l’hôtel Safari dans un quartier commercial de la capitale, très animé avec ses magasins et ses hôtels. Une attaque conçue pour tuer le plus possible.

Mohamed ABDIWAHAB / AFP

Comme l’écrit le " Monde Afrique ", dimanche, des centaines voire des milliers d’habitants se sont rendus dans les rues pour manifester leur refus de la violence terroriste et donner leur sang. Malgré deux décennies de guerre civile et la régularité morbide des attaques terroristes, " la capitale somalienne a su montrer sa capacité de résilience (...) Du jamais vu de mémoire somalienne ", précise l’article.

Mohamed ABDIWAHAB / AFP

Le groupe " Al-Chabab " plus meurtrier que " Boko Haram "

" Cent onze victimes ont été enterrées par leurs proches, alors que le gouvernement local à Mogadiscio a respectueusement enterré les autres. Il y aura un deuil national et des prières pour les victimes dans les jours à venir ", a expliqué le communiqué du ministère de l’Information.

Toujours selon le " Monde Afrique ", si le groupe " Al-Chabab " est moins médiatisé que d’autres groupes nigérians ou sahéliens, " selon une étude récente menée par le Centre d’études stratégiques de l’Afrique, le groupe somalien serait devenu en 2016 le plus meurtrier du continent africain, causant la mort de plus de 4 200 victimes contre 3 500 pour Boko Haram, relégué au second rang. "

Et rien ne semble pouvoir aujourd’hui faire barrage à ce groupe tant le gouvernement de Mogadiscio est miné par les luttes internes. Ainsi, quelques jours avant l’attentat, le ministre de la défense et le chef des armées ont démissionné sans explication note le " Monde Afrique ".

Magazine Marianne

Navigation