Argentine : une triangulation financière juteuse

, par  DMigneau , popularité : 0%

Argentine : une triangulation financière juteuse

Une combine du ministre des finances, Caputo, pour enrichir ses anciennes sociétés au détriment de la sécurité sociale (ANSES)

L’ANSES dont le Fond de Garantie dispose de gros volumes de liquidité les place en bons à court terme de l’Etat argentin dont le rendement constitue effectivement une des rares protections disponibles contre l’inflation galopante.

C’est d’ailleurs une source d’écoulement de ces bons dont le gouvernement " kirchnériste " avait usé et abusé en son temps.

Le gouvernement Macri a introduit sans justification une triangulation dans ces opérations : au lieu d’être achetées directement par l’ANSES comme auparavant, ces bons transitent depuis l’an passé par deux fonds d’investissement, " Axis Ahorro Plus " et " Deutsche Bank ", moyennant une petite commission (actuellement de l’ordre de 2 %).

" Axis " aurait ainsi encaissé 10 millions de pesos pour jouer ainsi les " intermédiaires " sans réelle valeur ajoutée. Or, il se trouve que le ministre des finances, Caputo, était jusqu’à deux semaines avant sa nomination le président d’ " Axis " et en est probablement encore un des principaux actionnaires.

Quant à " Deutsche Bank ", autre bénéficiaire du système pour un montant encore inconnu, ce n’est autre que l’ancien employeur de Caputo...

Un juge a été saisi suite à une " dénonciation anonyme ", mais on peut parier que l’affaire va être rapidement étouffée.

Le pillage de l’Etat argentin par le capitalisme de copinage a encore de beaux jours devant lui.

Michel DELARCHE

MediaPart