Affaire Fillon : Un quatrième costume et des chemises sur-mesure... La liste des cadeaux s’allonge

, par  DMigneau , popularité : 0%

Affaire Fillon : Un quatrième costume et des chemises sur-mesure... La liste des cadeaux s’allonge

Penelope la femme de François Fillon. Crédit:Laurence Geai/SIPA. — SIPA

L’enquête sur l’affaire des costumes offerts à François Fillon avance… et s’élargit désormais aux chemises.

Le " Journal du Dimanche " a eu accès aux procès-verbaux et révèle, ce dimanche, que la liste des cadeaux offerts par l’avocat Robert Bourgi au candidat malheureux de la présidentielle était plus fournie que ce qui avait été évoqué au printemps 2017.

Aux trois costumes de luxe s’ajoute déjà un quatrième, commence le JDD. Un rapport de la « Brigade nationale de lutte contre la corruption » fait état - en effet - d’une première " livraison " en novembre 2015 d’un costume de 5 180 euros, réglé par Robert Bourgi après une remise de 30 %.

Ce costume, non mentionné lorsque éclatait " l’affaire Fillon " en marge de " la primaire " républicaine, n’aurait pas été rendu à l’avocat, contrairement aux trois autres.

… Et aussi des chemises

Après les " smokings " viennent les chemises.

D’après des factures exhumées et versées aux dossiers d’instruction, Robert Bourgi aurait offert une chemise " sur mesure " à François Fillon, poursuit le JDD.

Trois autres commandes de chemises, pour un total avoisinant les 4 600 euros, passées entre 2008 et 2012, ont aussi été offertes par l’ancienne " Maison Arnys ", boutique de luxe parisienne.

Enfin, quatre autres commandes de chemises " sur-mesure ", passées par l’ancien Premier ministre sont répertoriées comme « non payées » dans les archives d’ " Arnys ".

Auditionné, l’avocat Robert Bourgi a tenté de justifier ces multiples cadeaux. D’après les procès-verbaux consultés par le « Journal du Dimanche », il aurait ainsi offert à François Fillon un blazer et un pantalon gris provenant de chez " Arnys ", en décembre 2014, pour « le consoler », alors que l’ancien Premier ministre disait ne pas se sentir bien « car sa mère se mourait (…) Noël approchant, je me suis dit que j’allais essayer de le consoler et j’ai pensé lui offrir un beau cadeau ».

Un costume « pour le consoler »

Deux autres « costumes » achetés chez " Arnys " par l’avocat étaient destinés à récompenser François Fillon après sa victoire à " la primaire " de la droite, le troisième ayant été offert par " la direction " de la maison.

Toujours en épluchant les procès-verbaux, le JDD apprend que Robert Bourgi n’a rien dit de ces « cadeaux » après les premières révélations en mars 2017 sur demande de François Fillon qui tenait alors à préserver sa campagne.

Fabrice Pouliquen

20minutes.fr