" Affaire Benalla " : deux SMS confirment que Benalla a été mis au courant de sa perquisition

, par  DMigneau , popularité : 0%

" Affaire Benalla " : deux SMS confirment que Benalla a été mis au courant de sa perquisition

Révélés par " le Canard Enchainé ", ces messages montrent qu’Alexandre Benalla était informé de la présence policière près de son domicile avant la perquisition du 1er août 2018.

L’un d’entre eux parle d’un « envoi d’une adresse » pour récupérer des objets. Les enquêteurs ne précisent pas s’il s’agit du coffre, élément clef de l’enquête concernant la possession illégale d’arme de Benalla, et qui est encore introuvable.

Sur le portable élyséen de Benalla, remis tardivement à la justice, les enquêteurs ont pu retrouvé deux SMS compromettants reçus la veille de la perquisition du domicile de l’ex-garde du corps du président.

Benalla a rapidement été informé sur la présence, en bas de chez lui, « d’une équipe de police qui traîne en civil et une équipe caméra – 2 blacks dans une DS3. »

« Dis mois comment tu veux procéder » s’inquiète un certain « Seb » qui utilisera pour le second message le téléphone de " Mimi Marchand ", une des " conseillères en communication " du président Macron et magnat de la " presse people ".

Effacés par Benalla avant que le téléphone qui les contient ne soient remis aux enquêteurs, c’est particulièrement le deuxième SMS qui est des plus compromettant.

On savait déjà que Benalla avait « déménagé » quelques affaires avant l’arrivée de la police à son domicile. On sait désormais qu’il était en liaison, avant la perquisition, avec « Seb », par l’intermédiaire de " la conseillère people " d’Emmanuel Macron et que ce Seb était en train de lui rendre un service : « Envoie moi ou qu’il m’envoie l’adresse où je le récupère ».

Concours de circonstances, le coffre fort, contenant les armes détenues illégalement par Benalla, qui devait être un élément clef de l’enquête, n’a pu être retrouvé lors de la perquisition effectuée au domicile de l’ex-garde du corps du président à Issy-les-Moulineaux.

Voilà un nouvel élément qui fait remonter, une fois de plus, le fil des manigances de Benalla directement au « Palais de l’Elysée ».

Yano Lesage

revolutionpermanente.fr