2 février 1943 Stalingrad - il y a 75 ans. Le tournant de la guerre et le début de la fin pour les Nazis

, par  DMigneau , popularité : 64%

2 février 1943 Stalingrad - Cталинград - il y a 75 ans. Le tournant de la guerre et le début de la fin pour les Nazis.

On essaye d’oublier mais le 2 février 1943, l’armée allemande du 3ème Reich subissait un des plus durs revers de toute la seconde guerre mondiale et sûrement le plus symbolique.

La bataille de Stalingrad fut le combat urbain le plus âpre et une des batailles les plus titanesques de l’Histoire de l’Humanité ayant entraîné à elle seule la mort de 1,2 million de soldats et civils, après plus de plus de 7 mois de combats, rue par rue, égout après égout, de fenêtre à fenêtre, Paulus, FeldMarschall du 3ème Reich capitulait avec les restes de la 6ème armée allemande.

Conséquence logique d’un peuple qui ne se rend pas et d’une résilience infinie caractérisée par l’ordre n° 227 " Pas un pas en arrière " signé par Staline au commencement de cette affrontement.

Pour tous, l’espoir refleurissait en Europe.

Il faudra plusieurs semaines pour que l’information de la défaite du rouleau compresseur nazi se propage. Mais partout, jusque dans les camps d’extermination les plus reculés, cette nouvelle fut accueillie comme un rayon de soleil dans les ténèbres et modifia toutes les perspectives de la guerre.

Chaque résistant savait dès lors que derrière lui se tenait l’armée soviétique et que le combat serait victorieux ; les sacrifices n’étaient plus vains et Hitler et les nazis allaient être défaits.

Il faudra encore attendre presque deux ans et demi de douleurs et d’abnégation mais le chemin était ouvert ce 2 février 1943.

Les Nazis, le 3ème Reich, la Wehrmacht ont été vaincu par l’armée soviétique, les résistants européens – parmi eux principalement les résistants Yougoslaves communistes, Grecs, Soviétiques et Polonais – et aussi, bien que nettement moins, par les armées anglo-saxonnes, britanniques et étasuniennes.

Gloire à Rokossovski et à Joukov. Force et Honneur.

Mémoire pour tous ceux qui se sont sacrifiés pour que nous soyons là.

" Every human being who loves freedom owes to the Red Army more than he will be able to pay in a lifetime ." (" Chaque être humain qui aime la liberté doit plus de remerciements à l’Armée Rouge qu’il ne puisse payer durant toute une vie ") -

Ernest Hemingway

Никто не забыт и ничто не забыто.

https://www.youtube.com/watch?v=DIBmrDUK_RU

Anonyme /Facebook